Il faut être « values » / Un entretien de David Christoffel avec Frédérique Bredouille

2009 décembre 15
Par Droit de Cités

Accéder aux articles de → 02 / Qu'est-ce que la technocratie ?, Sonore

Frédérique Bredouille a publié un texte, Manuel de business à l’usage des théâtreux et autres intermittents du spectacle dans le n° 139 de le revue Ironie (consultable ici).

Suite à la publication de ce texte, nous avons voulu lui donner la parole (et, à sa demande, nous avons filtré sa voix) :

« Tout ce que je fais maintenant, dans six mois, plus personne s’en souviendra. »

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

« L’objectif est très facile à bricoler. »

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

« Quelquefois, à la fin, on arrête complètement de faire des organigrammes. »

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

« L’ampleur de la machine à broyer les gens, personne n’en a la mesure. »

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Visiter le site de Mademoiselle Dusk

NB: Frédérique Bredouille ne regarde pas que les films de Francis Veber. Elle commente aussi, sur Rue 89, le dernier film de Jacques Audiard…

Les commentaires sont fermés.