La fin des glaces à la vanille nous sauvera-t-elle du réchauffement climatique ? / un entretien de Caroline Champion avec Bruno du Boisguéheneuc

2010 mars 15
Par Caroline CHAMPION

Accéder aux articles de → 03 / Ecologie/écologisme, Sonore

.

Supplément au dossier « Ecologie/écologisme »,

prolongeant l’article de Caroline Champion BIO-LOGIQUE, sur la logique

de production et de consommation des produits « bio ». Parution : 20 juillet 2010.

.

Bruno du Boisguéheneuc est le fondateur de Sud Outre Mer, entreprise spécialisée dans l’exportation des produits d’épicerie fine des DOM-TOM, notamment la vanille..

Cet entretien a été réalisé le 3 juillet 2010 à Aurillac, à l’occasion des Européennes du Goût, festival gastronomique et culturel réunissant producteurs et professionnels des métiers de bouche.

« Des cannelés sans rhum, de la glace sans vanille ! » Conséquences implicites du discours écologique (1:54)

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

La récupération des circuits du « bio » et du « commerce équitable » en supermarché (2:17)

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

GMS : Grande et Moyenne Surface, terme générique pour désigner les distributeurs des supermarchés.

Max Havelaar est une association qui met en relation des marques avec des producteurs et autres partenaires commerciaux (exportateurs, importateurs) et gère le label international du commerce équitable, « Fairtrade – Max Havelaar ». Ce label est non officiel, mais présent dans 21 pays consommateurs (sous trois appellations: Max Havelaar, Fairtrade ou Transfair).

Pour en savoir plus sur l’origine et la politique de Max Havelaar, voir aussi l’article de Christian Jacquiau dans le Monde Diplomatique : « Max Havelaar ou les ambiguïtés du commerce équitable ».

Les réponses du marché à la multiplication des exigences du consommateur (1:27)

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

INPI : Institut National de la Propriété Intellectuelle, qui enregistre le dépôt des marques en France.

Le cloisonnement du local face au métissage de la cuisine française (1:27)

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

L’avenir des produits d’Outre-Mer vis-à-vis des circuits du « Bio » européen, et autres labels d’origine (3:00)

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

AOC : Appellation d’Origine Contrôlée. Label officiel français qui met en avant l’origine géographique d’un ensemble de produits alimentaires traditionnels français, sur la base de leur typicité et d’un « savoir-faire reconnu et constaté », circonscrit dans « une aire géographique déterminée » (ex. : vins, fromages, miels, etc.)

AOP : Appellation d’Origine Protégée. Label européen correspondant (et redoublant) le label français des AOC.

Label Rouge : Signe officiel attribué par l’Etat Français, qui atteste d’un « niveau de qualité supérieure », en termes de production et d’élaboration, sur la base d’un cahier des charges homologué par l’Institut National des Appellations et Origines (INAO), qui gère l’ensemble des signes et labels (AOC, AOP, AB etc.)

STG : Spécialité Traditionnelle Garantie. Label européen qui « met en valeur la composition traditionnelle d’un produit ou son mode de production traditionnel » (à la différence de l’AOC/AOP, la STG ne fait pas référence à une origine mais seulement à une tradition).

IGP : Indication Géographique Protégée. Label européen désignant des « produits agricoles et des denrées alimentaires étroitement liés à une zone géographique, dans laquelle se déroule au moins leur production, leur transformation ou leur élaboration » (ex. « Foie Gras du Périgord ») – par rapport à l’AOC, ici, c’est uniquement le lieu qui est valorisé, non le processus de fabrication. Ainsi, depuis la récolte 2009, les vins de pays (vins ne bénéficiant pas d’une AOC) sont devenus IGP.

Label Montagne : label de qualité officielle, qui protège l’emploi du terme « Montagne » sur l’étiquetage des produits alimentaires. En France, il est défini par le ministère de l’agriculture français. Seule l’altitude (plus de 700 m) compte. Les conditions de fabrication et la qualité ne sont pas contrôlées. Il ne doit pas être confondu avec le label Produit de Montagne, qui est un label non officiel de l’Association des Populations de Montagne du Monde (APMM).

(Vous n’y voyez plus très clair ? C’est normal …!)

Pour une éducation du goût dans les programmes scolaires  (2:57)

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

.

site internet de Caroline Champion

site internet de Sud Outre Mer

Laisser une réponse

Note: Vous pouvez utiliser XHTML basic dans votre commentaire. Votre adresse courriel ne sera jamais publiée.

Vous abonner à ce fil de commentaires via RSS

Current day month ye@r *