EXERGUE / Lettre à Mme Straus

2010 octobre 15
Par Droit de Cités

Accéder aux articles de → 04 / L'Oreille, DOSSIERS

.. J’ai entendu à la sortie d’un concert Mme de X… qui disait, comme chaque fois que je l’entends parler, des choses involontairement obscènes. Elle  trouvait que les morceaux avaient été mal chantés. «  Ma chère je vais me faire faire cela par Plançon… » (je suppose que cela voulait dire me le faire chanter) « ce sera une vraie jouissance. Jeudi prochain 10 heures. Avis aux amateurs qui auraient envie d’assister ». Un remous de foule m’a un peu éloigné et je n’entendais plus, mais j’ai été de nouveau rejeté vers elle et voici ce que j’ai entendu :  « Ma chère, qu’est-ce que vous voulez, Madeleine aime avoir une bonne cuisine, moi je préfère vous donner de bonne musique. Elle donne deux mille francs à son cuisinier, je préfère les donner à mes artistes. C’est toujours la même somme. Madeleine aime qu’on la lui mette dans la bouche, moi je préfère qu’on me la mette dans l’oreille. Chacun son goût, ma chère, nous sommes bien libres, je pense ».

(Marcel Proust, Lettre à Mme Straus, avril-mai 1905)

.
.
.
.

AUDIOMETRIE Oreille gauche EXERGUE / Lettre à Mme Straus

AUDIOMETRIE Oreille droite EXERGUE / Lettre à Mme Straus

Pas encore de commentaires

Laisser une réponse

Note: Vous pouvez utiliser XHTML basic dans votre commentaire. Votre adresse courriel ne sera jamais publiée.

Vous abonner à ce fil de commentaires via RSS

Current day month ye@r *