Projets dĠarchitectures fictionnelles

WOS/agence des hypothses

 

 

SITUTOPIK

 

Le projet SITUTOPIK, Ecole-citŽ de lĠimaginaire et de la citoyennetŽ, ˆ lĠorigine rŽdigŽ au titre du 1% artistique par Claire Dehove, avec la collaboration de Loraine Djidi, propose lĠamŽnagement fictionnel dĠun collge. Le projet a ŽtŽ adaptŽ pour exister indŽpendamment du dossier initial, ŽtayŽ de nombreux visuels, de manire ˆ proposer un parcours imaginaire ˆ travers les diffŽrents espaces de lĠarchitecture mentale qui y sont dŽcrits.

 

Le projet envisage dĠappliquer ˆ lĠamŽnagement dĠun Žtablissement scolaire les thses que le situationniste Ivan Chtcheglov, dŽveloppait dans son Formulaire pour un urbanisme nouveau. LĠobjectif : Žlargir la perception que ses futurs occupants pourront avoir des lieux, dŽpasser la perception fonctionnelle que lĠon pourrait avoir des b‰timents en attribuant ˆ lĠarchitecture une dimension symbolique, en prise avec lĠimaginaire affectif et social de ses jeunes occupants. Du Passage des Žtals au Forum des palabres, de LĠAbri des mŽtamorphoses au Triangle des rencontres, le projet dŽfend la vision dĠun Ç adventure playground È de la socialitŽ, mettant lĠaccent sur les vertus du dŽsordre et du foisonnement inventif, plut™t que sur lĠŽdification par la rigueur et la clartŽ.

 

NĠayant pas ŽtŽ validŽ, le projet trouve ici une place en tant que rŽalisation utopique, mais bien au sens littŽral, non parce quĠil est en soi irrŽalisable - lĠensemble des dispositifs dŽcrits Žtant relativement simples ˆ mettre en Ïuvre. Le caractre utopique que le titre souligne renvoie directement ˆ lĠidŽe centrale du projet : superposer plusieurs niveaux de rŽalitŽ, plusieurs cartes mentales, sur le mode dĠun univers ˆ dimensions parallles pour faire co•ncider le cadre Žducatif dĠune architecture rationnelle et tout ce que ses usagers pourraient y projeter.

 

En souhaitant attribuer ˆ ces deux niveaux de rŽalitŽ une importance Žquivalente, le texte de ce projet suggre quĠil est possible dĠamener de jeunes Žlves ˆ envisager le concept mme de Ç rŽalitŽ È en dehors des valeurs utilitaristes qui en gouvernent lĠemploi, leur suggŽrer que tous les possibles sont envisageables.

 

Coop du Don

 

Ce projet de crŽation dĠune zone de gratuitŽ dans le hall dĠaccueil dĠun restaurant inter-administratif situŽ en pleine ZAC, conu par Claire Dehove, avec la collaboration de Loraine Djidi et ClŽo Laigret, projette dĠintervenir dans lĠun des rares interstices laissŽs au hasard par une architecture fondŽe sur une logique des flux de circulation.

 

LĠidŽe consiste ˆ mŽnager un espace dĠindŽtermination, o des chariots dŽpareillŽs, circulant sur un rail, forment une architecture mobile, un lieu de socialitŽ, le point dĠachoppement de ces mouvements qui font du rapport producteur-consommateur, le seul vecteur envisageable en matire dĠŽchanges humains.

 

LĠAuditorium A

 

LĠAuditorium A, est la rŽŽcriture dĠun projet originellement adressŽ par Claire Dehove, avec Loraine Djidi et Cleo Laigret, ˆ la Direction RŽgionale de lĠEquipement et la DRAC du Languedoc-Roussillon pour rŽpondre ˆ la commande publique dĠun Žchangeur autoroutier en plein Larzac.

 

Ce projet propose de faire dŽvier les objectifs de lĠŽchangeur autoroutier, pour imaginer un espace de contemplation, un point de vue sur le paysage environnant et un lieu dĠamplification pour lĠŽcoute. Tout investi de lĠidŽal du sublime romantique, cet auditorium Žchangeur propose de renverser le rapport nostalgique ˆ lĠidŽe dĠenvironnement : ce nĠest pas le mugissement des cascades quĠil donne ˆ entendre mais bien celui des flux autoroutiers.

 

 

 

Projet dĠamŽnagement fictionnel dĠun collge

SITUTOPIK

 

Projet de crŽation dĠune zone de gratuitŽ dans le hall dĠaccueil dĠun restaurant administratif de la banlieue parisienne

Coop du Don

 

Projet dĠun Žchangeur autoroutier amplificateur dĠŽcoute

LĠAuditorium A