SARFATI Judith, La perception du monde sensible. Une étude de la sensation dans l’oeuvre de Peter Handke, Claude Simon et Malcolm Lowry. (Code thèse 0307706M)

2009 décembre 22
Par David CHRISTOFFEL

Accéder aux articles de → Radio Thésards / David Christoffel, Sonore

« Une forme de célébration de l’univocité des choses. »

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

(à propos de « Mon année dans la baie de personne » de Peter Handke)

« Son champ perceptif littéralise certaines métaphores. »

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

(à propos de « Mrs Dalloway » de Virginia Woolf)

« On a juste l’expression de ce que perçoit le personnage. »

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

(à propos de « L’Angoisse du gardien de but au moment du penalty » de Peter Handke)

« Son alcoolisme comme une forme d’élection. »

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

(à propos de « Au-dessous du volcan » de Malcolm Lowry)

Partager cet article de Droit de Cités:

  • Twitter
  • Facebook
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Wikio
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • PDF
  • Print
tags: herméneutique, judith sarfati, littérature comparée, malcolm lowry, peter handke, virginia woolf

Les commentaires sont fermés.