Eternité / Pierre le Pillouër

2010 janvier 27
Par Droit de Cités

Accéder aux articles de → La poésie qui vient / Philippe Beck

ETERNITE

pendant que je bouge les lettres

je ne pense plus ni au départ ni à l’arrivée

ni à joindre aucun bout

ni à relier aucun mot

Un garçon de 8 ans arraché à sa mère (accusée de vol) et placé en foyer RT

tartine du St Moret sur son pain très long et lent

Comme mon frère j’ai parfois besoin d’éther

St Etienne de Tinée au cœur du Parc du Mercantour

est un village qui a été en partie détruit par le feu en 1929

reconstruit en 1930 avec l’aide de nombreuses autres communes de France

St Etienne et les flèch  et les flèches de tout bois

Un chasseur revenant de l’Aisne a oublié de ramener le corps du sanglier

il est resté dans le congélateur familial

comme la répétition

le haineux est nœud

du vivant

pendant que je bouge les lettres

je ne pense qu’au départ et à l’arrivée

à joindre les bouts

à relier chaque image et chaque mot

ETERTINE

Partager cet article de Droit de Cités:

  • printer Eternité / Pierre le Pillouër
  •  Eternité / Pierre le Pillouër
  •  Eternité / Pierre le Pillouër
  • facebook Eternité / Pierre le Pillouër
  •  Eternité / Pierre le Pillouër
Pas encore de commentaires

Laisser une réponse

Note: Vous pouvez utiliser XHTML basic dans votre commentaire. Votre adresse courriel ne sera jamais publiée.

Vous abonner à ce fil de commentaires via RSS