Chateaubriand et moi sylphide réalisée, livraison III

2010 mai 12

Et pourtant je sentais que j’appliquais au kaléïdoscope du monde un appareil qui n’était plus très au point, trouv le monde à peine trouble à peine chancelant me paraissait encore très net…

p.186

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Francis Dubanton, 58 rue Stephenson

p.341

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Chateaubriand et moi sylphide réalisée est un atelier d’improvisation musicale dont l’allume-gaz est le volume des Carnets de Marcel Proust paru chez Gallimard (2002).

Véritable mine poétique, rythmique, électrique, ces carnets sont l’expression d’une extraordinaire activité mentale. Quel est le son de cette activité, se demande-t-on à la lecture de ces carnets qui excitent un vouloir-entendre peu commun.

Nos séances sont enregistrées « en atelier », avec du matériel simple. Pas (ou infiniment peu) de montage, à peine d’habillage.

Différence d’instrument, de génération, de background musical, c’est résolument ce qui musicalement nous lie, par le biais de nos oreilles (comme porte-voix mentaux), que nous comptons explorer et fabriquer ici.

Antonin-Tri Hoang, Saxophone

Elena Andreyev, Violoncelle

Tous les objets musicaux

Partager cet article de Droit de Cités:

  • printer Chateaubriand et moi sylphide réalisée, livraison III
  •  Chateaubriand et moi sylphide réalisée, livraison III
  •  Chateaubriand et moi sylphide réalisée, livraison III
  • facebook Chateaubriand et moi sylphide réalisée, livraison III
  •  Chateaubriand et moi sylphide réalisée, livraison III
Pas encore de commentaires

Laisser une réponse

Note: Vous pouvez utiliser XHTML basic dans votre commentaire. Votre adresse courriel ne sera jamais publiée.

Vous abonner à ce fil de commentaires via RSS