Chronique saturnienne 7 / 50 ans après l’indépendance de l’Afrique, la tension entre les deux Corées

Le 25e sommet France-Afrique nous rappelle que cette année marque les cinquante ans de l’indépendance africaine. Il est bon de parler de « Françafrique », des réseaux Foccart, voire de souligner, pour donner une touche exotique, l’intrusion de la Chine sur le continent. Mais le vrai étant le tout, énoncer ces vérités ne doit pas contribuer à cacher le phénomène vraiment nouveau : l’arrivée des Etats-Unis à la faveur de la fin de la Guerre froide. Car c’est la cause majeure de la dégradation profonde de la situation depuis les vingt dernières années. L’Afrique est en effet sortie du néocolonialisme pour rentrer dans l’ère des rivalités sanglantes entre puissances coloniales. La Côte-d’Ivoire en est l’exemple le plus frappant, mais pas le seul.

Toutes les ingérences étrangères sont mauvaises, y compris celles qui prennent le masque de missions humanitaires. La seule intervention légitime, s’il en fut jamais, fut celle des Cubains pour aider en Angola le MPLA d’Agostinho Neto. A l’époque, rappelons que ce dernier faisait face à des plusieurs fronts soutenus par des pays aussi divers que l’Afrique du Sud, le Zaïre, la Chine, Israël, la France et les Etats-Unis ! Cinquante ans après l’indépendance, nous devons admettre qu’il existe aujourd’hui une situation assez similaire à celle de la Chine au XIXe siècle, dépecée par de multiples puissances étrangères mais officiellement souveraine. Comparaison qui montre aussi qu’une pareille sujétion n’a d’ailleurs rien de fatal. Il faudrait une Longue marche à l’Afrique.

Corées : la démocratie ne viendra pas de l’extérieur

Les tensions redoublent entre les deux Corées. A défaut d’en savoir vraiment les causes, essayons d’en comprendre les raisons.

Le régime de Corée du Nord est visiblement dans l’impasse. Il est criant que ce pays a besoin de démocratisation interne, car l’apport de la démocratie de l’extérieur est toujours une illusion. A défaut, il est évident, qu’un développement à la chinoise qui a au moins le mérite de maintenir la souveraineté nationale est préférable à un scénario d’implosion à la soviétique et à la yougoslave. Voire à l’Est-allemande : la disparité de revenus entre les deux Corées étant telle que le Nord serait mis encore plus sous tutelle que l’ex-RDA.

C’est pourtant vers cette situation que l’on s’achemine, si on laisse faire les faucons de Washington. Pour se développer économiquement et politiquement, un pays quel qu’il soit a besoin de paix. On parle des pays socialistes comme un en soi, comme s’il n’existait pas d’impérialisme. On fait abstraction de l’impérialisme et après l’on s’étonne que ce genre de pays aient l’aspect de camps retranchés spartiates. Les rigueurs de ce que Lénine avait appelé le « communisme de guerre » s’expliquent pourtant assez facilement par la présence de quatorze armées étrangères sur le territoire soviétique. Elles ne sauraient en tout cas décrire le fonctionnement normal d’un mode de production en soi.

Le néocolonialisme moderne consiste à exiger des pays pauvres qu’ils aient des mœurs et des institutions de pays riches. On attend une démocratie parlementaire bien huilée venant d’un pays qui sortait à peine de la colonisation japonaise et du sous-développement. On oublie la longueur du parcours depuis la révolution anglaise pour que la bourgeoisie occidentale atteigne un relatif consensus démocratique en son sein et qui fait bien vite la place au fascisme lorsque ses privilèges sont réellement menacés.

La Corée du Nord est aussi le prétexte pour ne pas parler de la Corée du Sud. Trouve-t-on normal de fêter un pays qui, jusqu’à il y a peu, était une dictature encore plus féroce que celle de Pinochet (voir les massacres de Gwangju), qui avait envoyé un contingent très important et des plus redoutables au Viêt-Nam pour aider les Etats-Unis et continue aujourd’hui à le faire en Irak (troisième contingent en nombre présent sur place)?

Serait-ce trop demander que de reconnaître que la Corée du Nord est un pays souverain ? Serait-ce être un stalinien obtus que de montrer que les Coréens du Nord n’ont pas vocation à devenir les esclaves de ceux du Sud et ceux du Sud à rester ceux des Américains ?

Articles Similaires

Commentaires

Tendances

Une offrande de Edward Perraud

Rendez-vous du 27 oct au 10 novembre 2016, tous les jours à partir de 20h, pour écouter le programme de EDWARD PERRAUD. http://synradio.fr/edward-perraud-sur-websynradio/ COMME UNE OFFRANDE Pour...

GRAHAM DUNNING sur webSYNradio

Rendez-vous du 16 février au 1er mars sur webSYNradio pour écouter le programme de Graham Dunning. http://synradio.fr/graham-dunning-playlist-noise-dirt-dust/ A PLAYLIST : NOISE, DIRT, DUST OR DECAY avec les...

LA COSA PRECIOZA

Rendez-vous du 22 février au 7 mars sur webSYNradio pour écouter le programme de La Cosa Preziosa. http://synradio.fr/la-cosa-precioza/ DRIFT Une anthologie de courtes pièces sonores de La...