Dominique Vidal : à propos du « ventre fécond » de l’Europe

0
2169

Dominique Vidal (du Monde diplomatique) fait l’édifiante généalogie des 40 années de croissance… de l’extrême droite en Europe (et ailleurs). Une montée mondialisée du repli identitaire « de masse », proto-néofasciste, s’appuyant sur la confusion idéologique, produite partout et de tous bords (et singulièrement à gauche). Désormais banalisée par la logomachie médiatique, cette tendance « populaire » s’est modernisée au même rythme que l’économie « nouvelle ». Dominique Vidal constate que les liftings successifs de la rhétorique d’extrême droite ont opéré le refoulement du dépit dans le repli communautaire des identités socialement atomisées, dans une confusion des esprits et des genres, opportunément entretenue par l’oligarchie dirigeante et ses clercs. Encore minoritaire cette tendance inquiétante est parfaitement simultanée et coïncidente tant à la « financiarisation » de l’économie qu’au délabrement de la critique politique — lui-même porté et promu par le relativisme libéral-libertaire des postmodernes et son refoulement du social au profit du sociétal et… du capital.

Le triple MOI comme agent actif et efficace du triple A.

« Plutôt Hitler que le front populaire ! »

Revue Tropiques

Revue Tropiques : agenda et éditions

La librairie du village : 63 Rue Raymond Losserand, Paris 14ème, M° Pernety

librai2pm-vignette-1443541