Promesse(s) / Shoshana Rappaport-Jaccottet

………….L’abri le soin de l’enfance, la terre promise, « right now and right there », dans l’ensemble sans examiner le détail. In globo éteindre la lumière ici et maintenant.
Oh, tant pis gémonie la main sur l’épaule
…………Jeune décennie médiocre, malhonnête, les murs osseux du crâne, – the bone walls of the skull. Fragments extraits d’une vie, existence existante germinante, implaccable brutalité d’un réveil mercurien. Rien du côté du mercure, zéro pointé. Nuit glaciale d’un hiver militant, savant, féroce.

Ethnographe de l’autre, résistante pratique du passeur qui agit. There’s nowhere I belong. Yet.

J’aspire l’été de .porcelaine.

Quitus absolu.

Les plus beaux atours, in fiocchi tant qu’à faire carrosse non compris, we’re dead in the water now, not dead in the water.
Pure décision rendue in terminis. Bon, et alors quoi ? Le matin d’après, doit-on rire, jubiler confuse rougissante, la main posée sur les hanches ? Ritournelle chantée, versant la nuit entière des larmes d’attendrissement et de douleur. Tailler une prière au rustique, costard, frise, — pièce instigatrice histoire de la débrutaliser, elle. Moraves, assassins désaccords, musicales embrassades prématurées, — une treille chargée de grains les secrètes mortifications intérieures, jeûnes jubilatoires et non affranchissants, manches raccourcies à mi-bras. De la stratégie d’une effrontée, non stratège, importune non question délaissée ici. Bourrasque douce du grain paisible. On ne dira rien pour l’heure matinale du propos – dormez tranquilles, braves gens.

Here, there, everywhere : changer de vie, éviter les ukases intempestifs, la main arrêtée, assujettie à.

Elle est inscrite, à la hauteur du gravissement. Révolutions lentes.

/Here, There and Everywhere./

La vérité de l’existence, c’est l’existence, n’est-ce pas ?

………………………………..À la frontière, nous remplissons encore nos mains de terre.

Terra incognita dirais-je sans sourciller, a rare, oui. On la voyait tout à coup gaie sans joie, et triste sans chagrin. Inceritude sans prétérition.

.

Forteresse(s), liberté, zone abîme des lois de l’insurrection, insurrection non linéraire — une droite est une chose rare n’est-ce pas ? —, contingente, contagieuse condition non réfractaire. Soit siffler jusqu’à s’époumoner au matin de l’aube matinale : une chanson utile, utile enseigne à vivre, (a lovestruke), promettre de tenir le serment quand notre amour s’épanouit, utile serrement apte est-ce le mot aux itératives remontrances ? (What’s up guys dit-elle, blonde l’ineffable imbécile. The dice were loaded from the start. ) D’une plénitude comme si, qu’ils disent en français. « J’avais commencé par la plénitude » oui. Commençons ensemble, un pas puis l’autre. Soit une valse lente, un tango lascif, soit une rockeuse ignorée, pourquoi ignorée ? And you exploded in my heart … ((On ne fait son bonheur, disait-elle, qu’en s’occupant de celui des autres.)

Simplicité de l’aveu : exotique paradis infantile, non loin de l’île Maurice (où est-ce ?). Prémisses heureux des retrouvailles, loin du coeur épistolaire gros du corps délaissé, chagrin passager. Ciel clément, bleu opale, azuré exsangue. Voici.

.

Articles Similaires

Commentaires

Tendances

Une offrande de Edward Perraud

Rendez-vous du 27 oct au 10 novembre 2016, tous les jours à partir de 20h, pour écouter le programme de EDWARD PERRAUD. http://synradio.fr/edward-perraud-sur-websynradio/ COMME UNE OFFRANDE Pour...

GRAHAM DUNNING sur webSYNradio

Rendez-vous du 16 février au 1er mars sur webSYNradio pour écouter le programme de Graham Dunning. http://synradio.fr/graham-dunning-playlist-noise-dirt-dust/ A PLAYLIST : NOISE, DIRT, DUST OR DECAY avec les...

LA COSA PRECIOZA

Rendez-vous du 22 février au 7 mars sur webSYNradio pour écouter le programme de La Cosa Preziosa. http://synradio.fr/la-cosa-precioza/ DRIFT Une anthologie de courtes pièces sonores de La...