Projet à l’état gazeux

Cumulus

 

 

Conçu en huit clos, le projet d’Aurélie Menaldo expose le parcours d’une recherche artistique visant à faire voyager un nuage d’un endroit à un autre. Constituant une œuvre d’art à l’état gazeux, cet énoncé représente également une charge, toute vaporeuse, contre les intentions contradictoires de la plupart des commandes d’art publiques : sollicitant l’évasion par le rêve mais gardant ce rêve prisonnier du champ artistique, de ses frontières symboliques.

 

Sous la forme d’une envolée élégiaque, à l’image du nuage dont il s’agit ici de préserver la forme, le projet de performance Cumulus expose le contexte social dans lequel il serait sensé prendre place ; soulignant l’ambigüité des emplacements réservés aujourd’hui aux lieux d’art, comme pensés pour vaporiser un passé industriel et guerrier dans le rêve pacifié de l’art : cartoucheries, abattoirs, morgues, fonderies, anciennes usines, prisons, douanes…

 

 

 

Projet à l’état gazeux

Cumulus